Les âmes errantes

Les âmes errantes possessives ? Kezako ?

Pour certains, ça peut paraître irréaliste, juste un scénario d’un film d’horreur (par ex « le 6ième sens« )… ou pour d’autres une divagation mystique de l’esprit … Bref autant d’humains, autant d’interprétations envisageables.

Je ne prétends pas posséder l’ultime vérité sur ces phénomènes paranormaux et j’offre juste des pistes de réflexions, à chacun sa responsabilité de s’informer et d’ouvrir son champs de vision.

J’ai vécu depuis mon enfance des situations qui m’ont réfléchir sur le monde de l’invisible.

Je suis arrivée en France à l’âge de 4 ans et ma mère adoptive m’a fait dormir dans la chambre de sa fille décédée 6 ans plus tôt. Elle m’a raconté que je hurlais toutes les nuits à l’heure à laquelle elle a rendu son âme à l’éternité. Je ne savais rien de son existence, j’avais très mal à ma jambe droite, la même dont sa fille souffrait. Les interrupteurs s’enclenchaient tout seuls. Un jour, je me suis mise à dire « à mon époque, on faisait comme ça… », je me suis vite aperçue que ces mots sortis de ma bouche n’étaient pas de moi et j’ai eu très peur d’être folle !

J’ai vécu des expériences mystiques, d’extase incroyable, une inondation d’Amour, … Notre égo spirituel peut être avide de ce type d’expériences spirituelles et il peut en devenir dépendant et développer un sentiment de supériorité. Ce sont les cas de gourous ou des conducteurs spirituels que l’on trouve dans toutes sortes de dénominations chrétiennes ou ésotériques qui peuvent s’auto-proclamer prophètes ou messies, leur besoin de reconnaissance et de valeur est satisfait grâce à » leur égo reboosté ».

Après la vie, la vie mais sous une autre forme… Pour certains c’est le passage sur le chemin lumineux à la rencontre d’êtres de lumières, pour d’autres une errance en recherche de corps vivants.

Les âmes errantes sont des âmes de personnes décédées (ou appelées esprit désincarnés, entités, fantômes…) dans des circonstances brutales : accident, suicide, meurtre, tortures, opérations chirurgicales, après une longue maladie ou dans des circonstances de non-naissance (des fœtus avortés, des fausses-couches). Toutes ces âmes ne savent pas parfois qu’elles sont mortes et errent à la recherche d’un corps vivant et veulent rester à proximité de celui-ci. Elles naviguent entre deux plans (plan terrestre/ plan astral). Elles ont peur. Elles sont encore empreintes de leurs émotions à l’instant de leur mort et elles les ressassent indéfiniment. Elles peuvent ressentir un sentiment de rage si elles ont été torturées, assassinées par traîtrise ou autres, elles peuvent éprouver aussi de la culpabilité si elles ont commis des actes répréhensibles, elles peuvent vouloir s’auto-punir en restant figer dans cet état là.

Les âmes errantes possessives comme leur nom l’indique sont des âmes désincarnées qui veulent posséder ou parasiter le corps d’une personne et veulent la contrôler pour continuer à accomplir leurs actes comme si elles n’étaient pas mortes. Elles peuvent amener la personne investie à commettre un crime, à boire, à se droguer ou à avoir des dérives sexuelles car elles peuvent être aliénées par des esprits à très basses fréquences vibratoires ou entités parasites.

Elles ont besoin d’amour inconditionnel, de pardon pour pouvoir passer dans la lumière car elles ont vécu dans la majeure partie de grandes souffrances au travers d’abus, de violence, mais elles ne savent pas comment faire pour être apaisées. D’un côté, il est essentiel de leur faire comprendre qu’elles parasitent une personne vivante et qu’elles ne progresseront pas si elles continuent d’habiter ce corps et de l’autre la personne « possédée » par ce type d’âme doit vouloir s’en débarrasser car son énergie est aspirée jour après jour par cette âme en souffrance.

Juste un court témoignage : j’accompagne des personnes qui ont avorté, je les aide à identifier l’âme de leur enfant et de lui donner un prénom, ainsi celle-ci peut partir en paix dans la lumière en ayant été « reconnue ». Tous retrouvent la sérénité car la mère s’est pardonnée et à offert cette reconnaissance à cette âme qui ne pouvait pas partir sans cet acte symbolique. Je permets également certaines personnes d’être réconciliées à leurs « vies antérieures »en comprenant et en les acceptant sans jugement. Leur vie présente n’est qu’un miroir d’un passage spécifique de leur âme dans une époque et un lieu anciens non résolu. Une fois la prise de conscience établie, la paix s’installe et les âmes possessives ne peuvent plus pénétrer car il n’y a plus ni de failles ni de brèches en elles.

Nous pourrions expliquer par ce phénomène les personnes à multiples personnalités, qui change d’un instant à l’autre de comportement inexpliqué. Elles sont classifiées comme des personnes schizophrènes ou maniaco-dépressives, il y aurait peut-être une source spirituelle à découvrir et à approfondir…

A écouter cet interview réalisé par Lilou Macé avec Anne Deligne :  https://youtu.be/UvUpsHw9r_I

Je vous conseille de lire « les esprits possessifs » d’Edith Fiore ou « la violence faite à l’esprit » de Sergui Thigou

A vous maintenant de vous informer et d’établir votre propre vision.

Avec bienveillance et douceur

tempus Donec ut id pulvinar ut Curabitur Aenean lectus eleifend